Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Le doudou bienvenu à la crèche

Le doudou bienvenu à la crèche

02-09-2020

Quand le bébé ou le petit-enfant sont confiés à d’autres adultes que les parents, le doudou offre une présence rassurante et fait le lien entre la maison et la crèche. C’est pourquoi dans les crèches, ils sont bienvenus.

Dans les micro-crèches Les p’tits Babadins, ils sont laissés à la disposition des petits.


Quand apparaît l’attachement au doudou ?

Vers l’âge de 8 mois, le bébé commence à réaliser qu’il est une personne distincte : l’angoisse de séparation est alors une étape de son développement. C’est souvent à cet âge aussi que l’attachement au doudou apparaît.

À noter : pas chez tous les enfants et pas dans tous les pays : ce phénomène est plutôt occidental, peut-être parce que les enfants en Occident sont séparés de leurs mères plus tôt qu’ailleurs.


Objet transitionnel

Il est communément entendu que le doudou a pour rôle de rassurer le bébé ou petit enfant lorsqu’il est séparé de ses parents, notamment de sa maman.

C’est Donald Winnicott, pédiatre-psychiatre-psychanalyste britannique qui expliqua dans les années 1950 la fonction d’objet transitionnel du doudou, et son importance.

Il permet à l’enfant de faire le lien entre ses parents et le monde extérieur, il rassure l’enfant en l’absence de ces derniers, et l’aide à surmonter la séparation. Le doudou favorise ainsi le bien-être affectif du tout-petit.


Le doudou à la crèche : vers l’autonomie ! 

·        Rôle 

S’il joue un rôle de premier plan à la crèche, c’est précisément parce qu’il permet de se séparer de ses parents, d’accéder à une forme d’autonomie tout en conservant un objet lié à eux.

C’est l’enfant qui choisit de faire d’une des peluches (ou taie d’oreiller ou autre tissu…) son doudou. Au risque de préférer la peluche offerte par une vague connaissance à celle apportée par mamie...Oups !

Si la forme, la couleur ou la texture peuvent être particulièrement appréciés, dans un doudou, c’est l’odeur qui est centrale, et le fait qu’il passe de la maison à la crèche et inversement.

C’est pourquoi il n’est pas nécessaire de se munir d’un « double » spécialement pour la crèche : il n’aurait pas la même symbolique, ne servirait pas à l’enfant de vivre dans la continuité entre ces deux lieux.

Il est intéressant de noter que les tout-petits ont bien compris que le doudou n’était pas un objet comme les autres, qu’il avait un statut particulier : ils ne se le disputent pas, et il n’est pas rare de voir un enfant ramener un doudou perdu à son propriétaire !

·        À portée de main 

Dans les micro-crèches Les p’tits Babadins, le doudou reste à la disposition des enfants, pour la sieste, ou quand il en ressent le besoin.

Fidèles à notre pédagogie d’accompagnement individualisé, nous respectons le rythme de chacun également en ce qui concerne la séparation d’avec le doudou.

 Au fur et à mesure que le bébé grandit, il s’intéresse aux copains, aux jeux, et s’en désinvestit progressivement de lui-même.

Laisser un enfant aller vers son doudou lorsqu’il en ressent le besoin (chagrin, fatigue, petit bobo…) c’est également l’encourager à identifier ses besoins de manière autonome, et trouver lui-même une solution face aux difficultés qu’il traverse.

Dans les cas où l’enfant ne parvient pas à s’en séparer du tout, l’erreur pourrait consister à vouloir le lui retirer « pour qu’il s’ouvre aux autres » ou « qu’il devienne plus autonome du point de vue affectif ». On peut éventuellement l’encourager à ne l’utiliser que pendant la sieste, mais sans l’imposer.

L’attitude plus respectueuse de l’enfant serait de s’interroger sur ce que cela traduit.

Savoir être souple, attentif et prendre en compte le rythme de chacun.

 

Petite astuce pour éviter les drames en cas de perte

Lorsque votre enfant a choisi la peluche qui sera son doudou, si cela vous est possible : prévoyez-en une deuxième identique et donnez- les à votre enfant alternativement, afin qu’elles aient la même odeur et le même niveau d’usure toutes les deux.


Où nous trouver ?

Plus de 77 micro-crèches du réseau Les p’tits Babadins, trouvez la vôtre.