Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Les nouveaux grands-parents

Les nouveaux grands-parents

17-08-2020

Les nouveaux grands-parents : babysitters occasionnels …  et heureux !

Tout au long de l’article, nous avons utilisé les surnoms donnés aux grands-pères et grands-mères, ils témoignent de la tendresse et de l’attachement exprimés à leur égard.

 

Entrée en matière 

À la question de savoir s’il était envisageable de les rémunérer pour la garde de petits-enfants, un papy répond : « On paierait pour les avoir. » !

Autre témoignage « complètement gaga » attribué à Lois Wyze, écrivaine américaine “Si j’avais su combien c’est merveilleux d’avoir des petits-enfants, je les aurais eus d’abord !”

 

Une place plus grande

Le rôle des aïeux et leur poids dans les familles ne datent pas d’aujourd’hui bien entendu.

L’entraide familiale, quant à elle, s’est généralisée de nos jours en ce qui concerne l’aide occasionnelle.

Outre le travail féminin en hausse (et le « coup de main » pour garder les enfants en périscolaire), il y a divers facteurs à prendre en compte pour comprendre la place de plus en plus importante qu’occupent les « nouveaux » grands-parents :

-        L’augmentation de la durée de vie, qui allonge le temps de cohabitation entre eux et leurs petits-enfants (et ce, même si le premier petit-enfant arrive plus tardivement).

-        Le recul de l’âge de la dépendance, qui rend disponibles des grands-parents à la fois retraités et actifs (du fait de leur bonne santé)

-        Les effets de l’État providence, qui font des aînés de possibles aidants. (Leur rôle de soutien financier est en hausse).

-        Et du point de vue culturel, peut-être la simplicité dans les relations, avec moins de révérence qu’autrefois.

 

Leur rôle dans la garde des enfants

Parmi les plus développés d’Europe, le dispositif de modes d’accueil pour la garde d’enfant en France permet « la double performance française en matière de natalité et d’emploi des femmes. »

Pour les gardes régulières, les petit.e.s sont principalement confié.e.s aux assistantes maternelles et aux crèches (même lorsque papi et mamie sont disponibles.).

Ceci certainement pour leur apport pédagogique.

En particulier pour la préparation à l’entrée en maternelle qu’offrent les crèches, à travers de la sociabilisation, le respect des règles de vie en collectivité et les activités variées proposées.

Pour les gardes occasionnelles : pour peu qu’il y ait une proximité géographique, mamito et papito sont sollicités pour garder les « bouts de choux » après l’école, le mercredi, le soir, en cas de maladie…

Lorsque les parents demandent l’aide aux aînés, l’économie des frais de garde n’est pas le seul motif. Cette demande de service relève à la fois une sollicitation d’aide et d’un don, un cadeau de temps avec les petits trésors fait à papouchka et mamouchka. C’est aussi une manifestation de confiance et de reconnaissance pour ce qu’ils ont donné (valeurs, amour…).

Les grands-parents sont à la fois ceux qui ressemblent et qui diffèrent des parents.

Pour ceux qui vivent plus loin, les vacances scolaires sont l’occasion de passer du temps et de tisser des liens…pendant que les parents soufflent un peu.

Que partagent-ils ?

Les activités partagées sont variées : jeux de plein air, jeux de société, sorties aux spectacles, promenades au cours desquels papy et mamie ont un rôle d’initiateurs de la nature.

Et même, faire les devoirs.

Pour les activités comme la cuisine ou faire un peu de bricolage, du jardinage, et même ménage, ils les présentent sous une forme ludique.

Puisqu’il incombe aux parents d’éduquer leurs enfants (maminou et papitou expriment de moins en moins leurs désaccords sur l’éducation donnée) les aînés contribuent à inculquer des valeurs auxquelles ils tiennent et que partagent généralement les parents : politesse, propreté, respect des autres, honnêteté…

Raconter l’histoire de la famille, comment étaient les parents lorsqu’ils étaient petits ? Pipouche et mimouche transmettent et préservent la mémoire familiale, et les traditions.

 

La disponibilité des grands-parents leur permet de partager de nombreux moments avec leurs petits-enfants, et de transformer qualitativement le lien grand-parental.


Où nous trouver ?

Plus de 77 micro-crèches du réseau Les p’tits Babadins, trouvez la vôtre.